stieg larsson

Le deuxième tome de la trilogie Millènium, où l'on retrouve tous les protagonistes du premier. Mais, cette fois-ci, c'est la personnalité marginale de Lisbeth Salander qui est au centre de l'histoire. Et pour cause, partie pour oublier Mikael Blomkvist et l'affaire Salander, notre hacker de génie va se retrouver accusée de plusieurs meurtres. Tout semble l'accuser, mais une seule personne est convaincue de son innocence : Blomkvist.

A partir de là, s'en suivent deux quêtes, celle de Lisbeth pour échapper à la police, aux tueurs qui la pourchassent et surtout à son passé que l'on appréhende peu à peu. Et puis celle de Blomkvist qui remue ciel et terre afin d'essayer de démontrer son innocence. Mais il est confronté à une grosse difficulté, il est seul, personne ne le croit et surtout, il n'arrive pas à rentrer en contact avec Lisbeth, qui le fuie comme la peste.

Avec ce deuxième opus, Larsson nous fait découvrir la face occulte de la Suède, celle des services secrets. Mais la force de l'auteur est surtout de savoir multiplier les pistes et les personnages, de perdre son lecteur mais jamais le fil de son récit. Larsson est un maître dans l'art du suspens et les coups d'éclat arrivent toujours quand on les attend le moins. A plusieurs reprises, on se retrouve ébahi par les coups de génie de l'auteur. Du grand art, assurément.