markaris

 

Ecrit bien avant la crise économique, ce livre permet d'appréhender un peu mieux les raisons qui ont amené la Grèce vers le chaos.

Le commissaire Charitos est en congé maladie lorsqu'un célèbre entrepreneur grec se suicide en direct à la télévision. Quelques jours plus tard, c'est le suicide d'un homme politique d'envergure, lui aussi lors d'une émission télévisée.

Il s'agit de suicides, la police ne peut officiellement mener l'enquête. C'est pourquoi il est demandé officieusement au commissaire Charitos de reprendre du service. Et ce qu'il va découvrir va nous emmener de la Grèce d'aujourd'hui à celle des colonels. Au gré de son enquête on va peu à peu découvrir un pays et surtout une ville, Athènes, saturée par la circulation.

Un polar, un vrai, mais teinté d'exotisme, puisqu'il se passe en Grèce, juste avant les Jeux Olympiques. Et c'est ce qui fait, en plus du suspens, tout le sel de ce livre : partir à la découverte d'une Gréce moderne, ouverte, confrontée elle aussi à la montée de l'intolerance, aux magouilles, etc. Très bon, très bien ficelé, et à méditer surtout en ce qui concerne la force des convictions politiques.

En bonus, une émission de France culture où Petros Markaris intervenait pour dénoncer l'austérité que l'on fait subir à son pays

A lire aussi, la critique qu'en fait Dasola.